Sommaire

 

Le pied creux se développe lors de la croissance : il n'existe pas de forme congénitale.

Il existe plusieurs types de malformations du pied :

Pied creux : malformation acquise pendant la croissance

Le pied creux est une déformation du pied qui se révèle pendant la croissance : on dit qu'elle est acquise.

Lors de la marche, le pied normal s'allonge, augmentant ainsi les zones d'appui et assurant le maintien de l'équilibre.

Le pied creux, lui, présente une courbure accentuée de la voûte plantaire : les zones d'appui vont être déplacées et se situent sur l'avant et l'arrière du pied.

Cette pathologie est liée (dans 75 à 90 % des cas) à des troubles neurologiques tels que :

  • neuropathies ;
  • myopathies ;
  • infirmité motrice cérébrale (IMC), etc.

Diagnostic : des signes révélateurs du pied creux

Quelques symptômes permettent de déceler un pied creux chez l'enfant :

  • déséquilibres lors de la marche,
  • les chaussures s'usent plus rapidement : on peut constater des déformations.

Les difficultés lors du chaussage sont également des signes indicateurs.

  • douleurs localisées sous le pied,
  • présence de durillons,
  • l'enfant se fatigue plus rapidement à la marche.

Diagnostic de pied creux : plusieurs examens à réaliser

Le diagnostic du pied creux sera posé après :

  • un examen clinique,
  • une radio du pied,
  • un podoscope (permet de visualiser l'empreinte du pied et ses zones d'appui),
  • un examen neurologique (privilégier un neuropédiatre).

Selon les résultats de l'examen, le podologue déterminera le traitement à mettre en place.

Traitement du pied creux : 3 solutions possibles

Le traitement du pied creux peut se faire sur 3 axes :

  • la kinésithérapie : pour rééduquer la pratique de la marche,
  • le port de semelles orthopédiques : permet de diminuer les sensations douloureuses, mais n'apporte pas de correction à la déformation du pied,
  • la chirurgie des os ou des parties molles du pied.
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider