Sommaire

La fasciite plantaire (aussi appelée aponévrite plantaire) est une pathologie du pied secondaire à l’inflammation du tissu formant la voûte plantaire (fascia plantaire), zone reliant le talon aux orteils. Elle peut toucher un pied ou les deux et est relativement fréquente. La fasciite plantaire peut être extrêmement douloureuse et handicapante et nécessiter une prise en charge spécifique.

Toutes les infos dans notre article.

Fasciite plantaire : un diagnostic parfois difficile

Symptômes de la fasciite plantaire

L’inflammation de la voûte plantaire cause une douleur à type de brûlure et une raideur à la marche. La douleur est localisée sous le pied et majorée à l’étirement du pied lors de la marche.

Dans le cas extrême de la déchirure du fascia plantaire, cette douleur peut être intense.

Quelles situations favorisent l’apparition d’une fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire se produit le plus souvent en cas de :

  • station debout prolongée, notamment dans le cadre professionnel (chez les serveurs par exemple) ;
  • pratique de sport importante ;
  • certains facteurs favorisants, comme l’obésité, le port de chaussures maintenant mal le talon, ou l’existence d’un pied plat ou creux.

Comment établir le diagnostic ?

Le diagnostic de fasciite plantaire est réalisé par un médecin le plus souvent en cas de consultation pour douleur du pied. Il peut constater un épaississement du fascia lié à l’inflammation.

Il est parfois nécessaire de réaliser certains examens complémentaires (notamment radiologiques ou échographiques) pour éliminer d’autres diagnostics alternatifs ou des complications.

Dans tous les cas, tout symptôme anormal ou handicapant doit pousser à consulter en urgence un professionnel de santé.

Traitement de la fasciite plantaire

Prise en charge médicale

La fasciite plantaire nécessite une prise en charge globale et médicale afin d’éviter l’apparition de complications ou la chronicisation des douleurs. Un suivi au long cours peut être nécessaire. En cas de besoin la prise en charge par un médecin du sport peut être nécessaire.

Une prise en charge médicamenteuse antalgique et/ou anti-inflammatoire est le plus souvent réalisée. Le repos est conseillé et peut être favorisé par le port d’une attelle.

En dernière intention, en cas de forme résistante aux autres traitements, une prise en charge chirurgicale pourra être proposée.

Mesures associées

Lors d’une poussée douloureuse, le repos et l’application de glace sur la douleur est conseillé.

La réalisation de séances de kinésithérapie spécifiques peut être indiquée, ainsi que la consultation d’un podologue pour réalisation de semelles adaptées.

Précautions à associer

Afin de prévenir l’apparition ou la récidive de fasciite plantaire, il est indispensable d’appliquer certaines précautions, comme par exemple :

  • Le port de semelles spécifiques en cas d’anomalie anatomique de la voûte plantaire, ou la perte de poids en cas d’obésité.
  • Pratiquer des étirements et utiliser des chaussures de bonne qualité lors de la pratique du sport est également conseillé. Il est nécessaire de changer ses chaussures au moindre signe d’usure important.
  • Les automassages et étirements du pied, sont également utiles afin de prévenir la fasciite plantaire.

Ces pros peuvent vous aider